: LUMET

Cas Lumet


Le but est d’analyser les performances d’une entreprise LUMET qui produit les systemes d’eclairage. LUMET a decid d’uvrir une filiale pour elargir sa clientele en developpant l’activite sur le marche de l’Europe du Nord ce qui permet d’eviter la concurrence des firmes italiennes agissant au Sud de l’Europe.

Les performances peuvent tre envisages du point de vue d’fficacit, c’est--dire comment la socit atteint les objectifs poss. On a vu que les chiffres d’affaires ont augments ce qui signifie que le but de croissance du march a t atteint au moins dans cette priode. Donc on peu considrer cette socit comme performante du point de vue d’efficacit.

Les performances dpendent aussi du contrle de l’activit des filiales. Dans ce cas le contrle direct n’est pas efficace. Alors la direction gnrale doit chercher des autres possibilits du contrle; par exemple; introduire une personne dans la filiale. On peut aussi amliorer les performances en stimulant les directeurs par la possibilit de devenir prsident pour qu’ils soient plus efficaces.

La mesure des performances peut s’effectuer partir des indicateurs, qui sont presents par les directeurs des filiales. En comparant les donned e deux annes on peut faire des conclusions suivantes: les indicateurs montrent que le rendement des capitaux investis est beaucoup plus faible dans la deuxime usine. Or ce n’est pas la cons”quence de l’infficacit de la production, mais de fait que cette entreprise est nouvelle. De plus la profitabilit (rsultat/CA) de la nouvelle entreprise est plus leve que de Montpellieret accrot au cours de la priode donne. L’activit de l’usine de Metz est caracterise par l’utilisation basse de la capacit. C’est ngatif du point de vue de la couverture des cots fixes! Le moment positif concerne la possibilit future d’largissement de l’activit en conqurant des parts du march supplementaires.

A partir de cette information la direction gnrale ne peut juger les actions des directeurs que superficiellement. On peut la conseiller d’augmenter la priodicit des compte rendus ( cela n’impliquerait pas des cots supplementaires), d’accroitre le nombre des indicateurs pour l’analyse plus detaille et d’exiger des directeurs l’information concernant leurs decisions prises.